top of page

Les mythes sur la mémoire

Voici quelques exemples de croyances répandues à propos de la mémoire et les explications pour mieux comprendre comment elle fonctionne.


SOMMAIRE :




La fiabilité du témoignage


A quel point êtes-vous d'accord avec l'affirmation suivante ?


"A mon avis, le témoignage d'un témoin oculaire convaincu devrait être une preuve suffisante pour condamner un accusé d'un crime"

37,1% des personnes interrogées dans cette étude étaient d'accord avec cette affirmation.

Voici les précisions apportées par les 16 experts de la mémoire :

  1. Vous avez, en effet, plus de chance d'être précis dans votre témoignage lorsque vous avez confiance en votre mémoire que l'inverse.

  2. Par contre, la variabilité entre les individus ne peut faire de ce critère qu'un indicateur très limité de l'exactitude du témoignage.

  3. Lorsque des condamnés sont ensuite innocenté grâce à des analyses ADN notamment, la plupart avaient été jugés coupables sur la base d'un témoignage oculaire.


La mémoire vidéo


Est-ce que notre mémoire fonctionne comme une cassette? Un disque dur?

A quel point êtes-vous d'accord avec l'affirmation suivante?

"la mémoire humaine fonctionne comme une caméra vidéo, enregistrant avec précision les événements que nous voyons et entendons afin que nous puissions les examiner et les inspecter plus tard"

63% des personnes interrogées dans cette étude étaient d'accord avec cette idée.

Voici quelques explications :

  1. la complétude et l'accessibilité des représentations stockées par une caméra n'est pas compatible avec les limites de notre perception visuelle et de notre attention. Par exemple, si vous regardez fixement un objet dans une pièce, notez à quel point le reste de votre champs visuel est flou.

  2. Ce qui est encodé dans notre mémoire n'est pas le fruit d'un processus passif comme ça l'est pour la caméra. Nos attentes et nos objectifs déterminent aussi ce que nous allons mémoriser.

  3. La récupération en mémoire ne ressemble en rien à un rembobinage. Il s'agit d'un processus constructif, dépendant de nos connaissances, nos croyances ou encore nos attentes.

  4. La mémoire peut être déformée par le temps ou des événements ultérieurs.



La permanence de la mémoire


Nos souvenirs restent-ils identiques? Peuvent-ils se modifier avec le temps?

A quel point êtes-vous d'accord avec la phrase suivante ?

"Une fois qu'on a vécu un événement et qu'on s'en est souvenu, ce souvenir ne change pas"

Sur les 16 experts en mémoire interrogés dans cette étude sur diverses croyances, 15 étaient en désaccord avec cette affirmation et 1 a dit ne pas savoir.

  • Dans les années 70, de nombreuses études ont été menées et ont démontré l'existence de faux souvenirs.

  • Des chercheurs ont même pu implanter des faux souvenirs chez certaines personnes grâce à l'interférence rétroactive, c'est-à-dire l'interférence provoquée par un souvenir sur un souvenir précédent : 25% à 35% des participants à des études de Loftus ont affirmé avoir rencontré le personnage Bugs Bunny dans un parc Disney Land, 62% d'entre eux, se souviennent lui avoir serré la main, et ce, parce qu'une publicité avec ce personnage présent leur avait été présentée.



L'hypnose


L'hypnose est souvent représentée comme une technique permettant d'aller fouiller en profondeur dans nos souvenirs, même les plus anciens.

A quel point la phrase suivante vous semble vraisemblable?

"L'hypnose est utile pour aider les témoins à se souvenir avec précision des détails des crimes"
  • L'hypnose peut aider les personnes à augmenter la quantité de souvenirs en assouplissant les contraintes d'accès à la mémoire.

  • Par contre, cela n'a pas d'effet sur la précision des souvenirs. L'hypnose n'aide pas à un rappel plus précis de ce qui est en mémoire.



Les événements inattendus


A quel point êtes-vous d'accord avec l'affirmation suivante ?


"Les gens remarquent généralement quand quelque chose d'inattendu entre dans leur champ de vision, même s'ils sont attentifs à autre chose"
  • Pour ce dernier mythe sur la mémoire, il est à noter qu'il semble concerner avant tout l'attention. Cependant, les événements ne peuvent être encodés dans la mémoire implicite que s'ils sont remarqués. L'attention est donc toujours présente quand il s'agit de mémoire explicite.

  • Plusieurs études ont montré qu'il est tout à fait possible de ne pas remarquer un phénomène inattendu lorsque notre attention est portée sur autre chose. Pensez à ces expériences durant lesquelles des éléments vestimentaires ou du décor sont changés petit à petit sans que l'on s'en aperçoive parce que notre attention est portée ailleurs.


SOURCE : Simons DJ, Chabris CF (2011) What People Believe about How Memory Works: A Representative Survey of the U.S. Population. PLoS ONE 6(8): e22757. doi:10.1371/journal.pone.0022757

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page