top of page

TDAH : un fardeau économique à prendre en compte

La vie d'un jeune atteint de TDAH en Catalogne : un regard sur les coûts


Juan, un garçon catalan de 12 ans, est atteint de TDAH. Sa journée à l'école est souvent marquée par des moments d'inattention, une énergie débordante et des visites fréquentes chez le conseiller d'orientation. Le TDAH, caractérisé par l'hyperactivité, l'impulsivité et l'inattention, est le trouble neurodéveloppemental d'apparition dans l'enfance le plus fréquent, avec des taux de prévalence allant de 3% à 7% dans le monde entier. Il est à noter que près de 65% des patients continuent de répondre aux critères complets ou à une rémission partielle des symptômes à l'âge adulte. Mais au-delà de ces défis, il y a aussi un coût économique associé à sa condition, un coût souvent négligé dans le débat public. Combien coûte réellement le TDAH à la société catalane ? Une nouvelle étude nous offre une réponse.



Le TDAH en Catalogne : une perspective économique


Le TDAH, bien qu'étant le trouble de santé mentale le plus courant chez les jeunes enfants, a des implications qui vont au-delà des défis éducatifs et comportementaux. En Catalogne, une région avec une riche histoire et une forte identité, les chercheurs ont décidé de plonger profondément dans les coûts économiques associés à ce trouble.


Avant de plonger dans la méthodologie et les résultats de l'étude, il est essentiel de comprendre certains des concepts clés utilisés :

  • Données administratives longitudinales : Ces données permettent de suivre les mêmes individus au fil du temps, offrant ainsi une vue unique de l'évolution des coûts et des soins associés au TDAH.

  • ICD-9-CM : Il s'agit de la 9e révision de la Classification internationale des maladies, utilisée pour le codage des diagnostics. Elle permet une standardisation des diagnostics pour une meilleure comparaison et analyse.

  • Procédures de soins de santé (HCP) : Ces procédures sont définies et classées selon l'ICD9-CM, et elles ont des coûts associés qui sont utilisés pour estimer les dépenses globales.

  • MPR et PDC : Ce sont des mesures standard utilisées pour évaluer l'adhérence aux médicaments. L'adhérence est un facteur clé car elle peut influencer les coûts globaux et les résultats des traitements.



Méthodologie de l'étude


L'étude a utilisé des données provenant de l'Agence pour la qualité et l'évaluation de la santé de Catalogne, couvrant des soins allant des soins primaires aux hospitalisations. Les données ont été analysées pour plus d'un million d'individus, tous âgés de six ans et plus, pour déterminer les coûts directs associés au TDAH.

L'étude s'est concentrée sur l'analyse des coûts différentiels pour la population non adulte atteinte de TDAH en Catalogne, en Espagne, au cours d'une période de cinq ans. Les chercheurs ont pris en compte divers fournisseurs de soins de santé, y compris les médecins généralistes, les hospitalisations et les départements d'urgence, ainsi que les visites dans les centres de soins de santé mentale. La méthodologie impliquait également l'étude de la consommation de médicaments et de thérapies cognitives.



Les chiffres derrière le coût du TDAH


L'impact financier du TDAH sur le système de santé en Catalogne est notable. L'étude a révélé plusieurs points clés concernant les coûts associés à ce trouble chez les enfants et les adolescents :

  • Différence des coûts annuels : Les résultats montrent que les enfants et les adolescents diagnostiqués avec le TDAH ont des coûts annuels de santé directe supérieurs de 610€ par rapport à ceux qui ne sont pas diagnostiqués avec ce trouble. Cela met en évidence l'augmentation significative des dépenses de santé associées à la prise en charge et au traitement du TDAH.

  • Coûts après le diagnostic : Après qu'un individu reçoive un diagnostic de TDAH, les coûts associés à sa prise en charge augmentent considérablement. La première année suivant le diagnostic voit une hausse des coûts d'environ 392,2€. Ces coûts semblent se stabiliser au fil des années, oscillant entre 365,4€ et 413,3€.

  • Rôle de l'adhérence au traitement : L'importance de suivre scrupuleusement un traitement prescrit est mise en évidence par l'étude. Lorsqu'on exclut les coûts des médicaments spécifiques au TDAH, le coût différentiel se chiffre à 404,9€. Toutefois, pour ceux qui suivent leur traitement de manière rigoureuse, incluant les coûts des médicaments, les dépenses s'élèvent en moyenne à 829,6€.

  • Variabilité selon le type de soins : Les coûts associés au TDAH ne sont pas uniformes à travers les différents types de soins. L'étude a évalué les coûts en fonction des soins primaires, des hospitalisations, des urgences et des soins en santé mentale. Cette approche multicritère offre une vision globale des dépenses engendrées par le TDAH à différents niveaux du système de santé.

En somme, ces chiffres mettent en lumière l'impact économique substantiel du TDAH en Catalogne, montrant que ce trouble ne se limite pas uniquement à des défis cliniques, mais a aussi des répercussions financières majeures.



Voici un graphique illustrant les coûts associés au TDAH en Catalogne selon différents critères. Comme vous pouvez le voir :

  • La première année après le diagnostic enregistre une augmentation moyenne des coûts de 392,2€.

  • Les années suivantes voient ces coûts se stabiliser, avec une moyenne autour de 389,35€.

  • Lorsque l'on considère l'adhérence au traitement (sans prendre en compte les coûts des médicaments), le coût différentiel est de 404,9€.

  • Cependant, avec une adhérence totale au traitement, y compris les coûts des médicaments, les dépenses atteignent en moyenne 829,6€.


Conclusion : Les coûts révélateurs du TDAH et l'importance de la détection précoce


Cette étude approfondie, basée sur des données de Catalogne, apporte une contribution essentielle à la compréhension des coûts directs liés au TDAH dans le contexte européen, un domaine encore peu exploré dans la littérature. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : les coûts de santé augmentent de manière significative après un diagnostic de TDAH, atteignant une moyenne d'environ 400€.


Mais qu'est-ce que cela signifie pour notre société ?


Au-delà des implications financières, ces coûts soulignent l'impact réel du TDAH sur les individus et les systèmes de santé. La détection précoce du TDAH peut jouer un rôle majeur dans la réduction des coûts futurs liés à la santé. Autrement dit, plus tôt le trouble est identifié et pris en charge, plus les coûts à long terme pourraient être réduits.


De plus, cette étude met en lumière l'importance d'une méthodologie rigoureuse qui tient compte de diverses comorbidités pouvant influencer les coûts différentiels. Il ne s'agit pas seulement de quantifier les coûts, mais aussi de comprendre les facteurs sous-jacents qui les influencent.

En conclusion, le TDAH est plus qu'un simple diagnostic ; il s'agit d'un défi sociétal qui nécessite une prise en charge adaptée, une détection précoce et une meilleure sensibilisation. Les chiffres présentés dans cette étude ne sont pas seulement des estimations économiques, ils représentent les vies de milliers d'individus. En tant que société, nous devons reconnaître l'importance de ces résultats et travailler ensemble pour offrir un meilleur avenir à tous ceux qui sont touchés par le TDAH.



SOURCE :

Mora, T., Puig-Junoy, J., Jacobs, R. et al. Differential costs for the non-adult ADHD population in Catalonia. Health Econ Rev 13, 24 (2023). https://doi.org/10.1186/s13561-023-00437-8

85 vues0 commentaire

Комментарии


bottom of page