top of page

La conscience de soi chez les animaux

Dernière mise à jour : 8 juin 2023

Introduction


La conscience de soi est un sujet fascinant et complexe qui a été largement étudié dans le domaine de la psychologie animale. Cette étude approfondie explore la relation entre la socialité et la conscience de soi chez les animaux.


La socialité et la conscience de soi


La socialité chez les animaux est souvent liée à des capacités cognitives plus complexes, y compris la conscience de soi. La théorie de l'intelligence sociale (SIH) suggère que les humains et autres animaux sociaux ont évolué pour développer des cerveaux plus grands et des capacités cognitives plus sophistiquées en réponse aux défis posés par des environnements sociaux complexes.



Les défis cognitifs de la vie sociale


Les interactions sociales, telles que la collaboration, le désaccord, les relations familiales et l'amitié, offrent plus de défis cognitifs que les problèmes physiques tels que la chasse indépendante pour la nourriture. Les animaux sociaux sont donc exposés à plus d'opportunités de développement cognitif que les animaux solitaires qui interagissent plus fréquemment avec des défis physiques moins exigeants.


La co-évolution de la complexité cognitive et sociale


À mesure qu'une espèce devient plus cognitivement avancée en raison de son environnement social, sa capacité à soutenir des sociétés plus complexes augmentera également, ce qui à son tour renforcera ses capacités cognitives. Cela crée une co-évolution de la complexité cognitive et sociale.



Les limites de l'étude de la conscience de soi chez les animaux


Il reste de nombreuses incertitudes dans l'étude de la conscience de soi chez les animaux. Le test du miroir lui-même reste une mesure discutable de la conscience de soi, avec la question principale : échouer au test du miroir signifie-t-il un manque de conscience de soi ? Il est possible que certains animaux conscients de soi ne se soucient tout simplement pas de la marque mais possèdent une conscience de leurs pensées mentales privées et une compréhension de soi.


Conclusion


Malgré les incertitudes dans la méthodologie de détermination de la conscience de soi et une pénurie d'informations sur les espèces solitaires, les données existantes semblent fermes dans le modèle des animaux sociaux étant plus susceptibles d'être conscients de soi que les non-sociaux. Aucune espèce solitaire n'a montré de reconnaissance de soi. Parmi les espèces analysées dans cet article, les animaux concluants étaient conscients de soi étaient sociaux à un certain degré.



Source :

Lei, Y. (2023). Sociality and self-awareness in animals. Frontiers in Psychology. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2022.1065638

17 vues0 commentaire
bottom of page