top of page

L'influence de l'âge sur la proactivité au travail : Une exploration via la théorie socio-émotionnel


Dans le monde professionnel d'aujourd'hui, la proactivité est une compétence essentielle. Elle englobe la capacité à anticiper, initier et gérer activement les changements dans son environnement de travail. Mais comment l'âge affecte-t-il ce comportement ? Une récente étude nous aide à comprendre cette relation.


Pour ce faire, les chercheurs ont recruté 393 participants issus de divers secteurs en Chine. Ceux-ci ont rempli des questionnaires en ligne sur leur âge, leur motivation intrinsèque, leur épuisement émotionnel, leur aspiration professionnelle et leur comportement proactif au travail.


Leurs résultats démontrent que l'âge a un lien significatif avec la proactivité, mais ce lien est complexe et dépend de plusieurs facteurs médiateurs. En d'autres termes, notre âge peut influencer notre comportement proactif de manière indirecte via d'autres variables.


L'un des résultats les plus intéressants est le lien positif entre l'âge et la motivation intrinsèque, qui est elle-même positivement liée à la proactivité. Cela signifie que plus nous vieillissons, plus nous sommes susceptibles d'être intrinsèquement motivés, ce qui peut nous inciter à être plus proactifs.


Cependant, l'étude a également révélé un lien négatif entre l'âge et l'aspiration professionnelle, qui à son tour est négativement liée à la proactivité. En d'autres termes, plus nous vieillissons, moins nous avons tendance à aspirer à des progrès professionnels, ce qui peut réduire notre proactivité.


Il est important de noter que l'épuisement émotionnel n'a pas été un facteur médiateur significatif dans cette relation. Cela suggère que, contrairement à ce que certains pourraient penser, l'épuisement émotionnel ne joue pas un rôle clé dans la manière dont l'âge influence la proactivité au travail.


Pour comprendre ces résultats, il est utile de se référer à la théorie de la sélectivité socio-émotionnelle. Cette théorie du développement social suggère que nous ajustons notre comportement en fonction de notre perception du temps restant dans notre vie. Ainsi, les personnes âgées ont tendance à se concentrer sur des objectifs émotionnellement significatifs et à réduire leur engagement dans des activités qui ne sont pas liées à ces objectifs.


Dans le contexte de cette étude, cela signifie que les travailleurs plus âgés sont plus susceptibles de se concentrer sur des tâches répondant à leurs besoins intrinsèques, comme l'apprentissage et le développement personnel, plutôt que sur des tâches perçues comme moins significatives ou gratifiantes. En même temps, ils sont plus conscients du temps limité qu'il leur reste pour atteindre leurs objectifs professionnels, ce qui peut expliquer leurs aspirations professionnelles réduites.




SOURCE :

Shi, W., Yang, J. F., Sun, T., Zeng, Y., & Cai, Z. (2023). Do people become more proactive at work as they grow older? Examining the mediating roles of intrinsic motivation, emotional exhaustion, and career aspiration. Frontiers in Psychology, 14, 1154861. doi: 10.3389/fpsyg.2023.1154861.

15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page