Fractions, décimales et pourcentages

Fractions, décimales ou pourcentages ? Comment choisissons-nous entre ces 3 écritures?


Pour chacune des figures A, B, C et D, le rapport représenté doit être écrit sous forme de fractions ou de décimales ?




En ajoutant les pourcentages, ces trois formes d’écriture existent dans leurs formes modernes depuis plus de 300 ans. La question posée par Jing Tian du département de psychologie de l’Université de Philadelphie est donc de comprendre les fonctions qui distinguent chacune de ces écritures et ainsi ce qui détermine l’utilisation que l’on en fait.


La théorie des processus de quantification de la présente étude prévoit que l’écriture utilisée dépendra du processus utilisé pour quantifier le ratio. Ainsi, la théorie prévoit les préférences suivantes :

- Fractions : si un dénombrement exact est utilisé pour aboutir au ratio. - Décimales ou pourcentages : si une estimation est utilisée pour aboutir au ratio. - Pourcentages préférés aux décimales : si l’approximation au pourcentage le plus

proche est suffisamment précise.

A la suite de 4 expériences, les chercheurs concluent que cette théorie semble bien décrire les phénomènes observés.

Ces résultats peuvent avoir des implications concrètes dans l’enseignement des mathématiques et en particulier dans la manière dont les nombres rationnels sont enseignés. Les nombres rationnels sont des nombres qui peuvent s’écrire comme le quotient de deux entiers relatifs (a/b). En effet, il a été constaté que la maîtrise des nombres rationnels à l’école primaire permet de prédire les résultats en mathématiques au lycée. Ils sont également très utiles dans la vie professionnelle.

Les chercheurs préconisent l’enseignement des nombres rationnels à des fins d’approximation et non seulement pour représenter des quantités exactes.

L’enseignement des nombres rationnels pour de jeunes enfants peut se faire plus tôt, dès la maternelle, s’ils sont invités à raisonner sur des rapports entre des quantités continues (décimales et pourcentages avant les fractions, ce qui va à l’encontre de ce qui est fait généralement).

Cette conclusion avait également été expérimentée en 2010 avec des résultats probants. Les enfants à qui l’on enseigne tôt et avant les fractions, l’utilisation des décimales et des pourcentages, acquièrent de meilleures compétences dans l’utilisation des nombres rationnels.



SOURCE : https://doi.org/10.1016/j.cogpsych.2020.101333

18 vues

1360 avenue de la Justice de Castelnau, 34090 Montpellier

  • Blanc Facebook Icône
  • Psy sur Twitter